Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    «Une mesure très opportune»: Damas sur la livraison des S-300 russes

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    Défense
    URL courte
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)
    9412

    Prié de commenter le début des livraisons de S-300 russes à son pays, le ministre syrien des Affaires étrangères a souligné qu’il s’agissait d’une mesure tout à fait opportune et a rappelé que Damas avait besoin de ces armements pour des raisons défensives.

    Dans son interview à la chaîne RT, le chef de la diplomatie syrienne, Walid Al-Mouallem, a fait savoir que Damas appréciait hautement la livraison de S-300 après l’incident qui s’est produit dans l’espace aérien de son pays.

    «Nous sommes un pays responsable et pour cela j’apprécie hautement la décision de Poutine d’armer la Syrie de système S-300. Je veux dire que c’est une mesure très opportune et nous sommes très reconnaissants à la Russie», a-t-il déclaré.

    Et d’ajouter qu’il s’agissait d’un système défensif et non offensif.

    «Si nous analysons la signification de la protection du ciel syrien, nous verrons qu’elle sert à la sécurité et à la stabilité et non à la guerre», a pointé M.Al-Mouallem.

    Pour rappel, le 17 septembre, la défense antiaérienne syrienne a ciblé par erreur un Il-20 avec 15 militaires russes à son bord. L'appareil se dirigeait vers la base aérienne de Hmeimim et a été abattu à 35 km des côtes syriennes. La disparition de l'avion a coïncidé avec un raid israélien visant la Syrie.

    La Russie a alors accusé les pilotes israéliens d'avoir utilisé l'Il-20 comme couverture pour échapper aux tirs syriens. D'après le ministère, les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région».

    Rejetant ces accusations, l'État hébreu a toutefois exprimé ses regrets et s'est déclaré prêt à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires à l'enquête.

    La Russie s'est de son côté engagée à livrer à la Syrie des batteries anti-missiles S-300, expliquant vouloir ainsi protéger ses militaires. Vendredi, le ministre russe des Affaires étrangères a confirmé que les livraisons avaient commencé.

    Dossier:
    Livraison de S-300 russes à la Syrie (46)

    Lire aussi:

    Après les S-300, Damas dit attendre les S-400 «avec impatience»
    Attaque israélienne du 17 septembre: Damas affirme avoir détruit plus de 30% des missiles
    Washington appelle à geler par «tous les moyens» le conflit syrien
    Tags:
    livraisons, défense, Iliouchine Il-20, S-300, Walid al-Mouallem, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik