Ecoutez Radio Sputnik
    Défense
    URL courte
    11412

    À l’occasion du Jour de l’Armée de terre célébré le 1er octobre en Russie, le département militaire du pays a publié une vidéo montrant différents matériels de combat, dont de nouveaux robots.

    Le ministère russe de la Défense a publié une vidéo consacrée au Jour de l’Armée de terre qui comprend des enregistrements montrant les tests du robot russe ultramoderne Nerekhta et de robots polyvalents à chenilles Uran-9.

    En outre, la vidéo montre des tirs de lance-roquettes multiple russe Ouragan, de missile russe Iskander et le véhicule blindé de soutien de chars Terminator.

    Le système robotisé de combat Nerekhta est équipé d'un châssis à chenilles léger, d'un corps blindé et de fixations pour un équipement spécial. Le robot est long de 2,5 mètres, large de 1,6 mètre et haut de 90 centimètres. Le véhicule pèse près d'une tonne. Le robot possède trois modules: de combat, de transport et de reconnaissance d'artillerie.

    L'Uran-9 a été conçu pour mener des missions de reconnaissance ainsi que des opérations antiterroristes en milieu urbain. Le robot est doté de puissants armements à l'aide desquels il est capable de détruire des chars, des canons automoteurs, des blindés et des hélicoptères. Il s'agit en premier lieu de missiles sol-air Igla-S d'une portée de six kilomètres, dont la vitesse d'interception est de 1.440 km/h, et d'un canon de 30 mm.

    En Russie, le Jour de l’Armée de terre est célébré le 1er octobre. Le Président russe Poutine a félicité les militaires et les anciens combattants à l’occasion de leur fête professionnelle, les remerciant d’assurer la capacité défensive du pays.

    Lire aussi:

    Les tests des robots kamikazes russes filmés en vidéo
    Avant le défilé de la Victoire, ces robots de combat russes ont passé un test en Syrie
    The National Interest nomme une arme «révolutionnaire» russe
    Tags:
    troupes, vidéo, Uran-9, robot Nerekhta, Iskander, ministère russe de la Défense, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik