Défense
URL courte
7491
S'abonner

Depuis décembre 2017, les forces spatiales russes ont effectué deux lancements de missiles balistiques intercontinentaux Sarmat et un lancement de missile balistique intercontinental Yars, selon la Défense russe.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que depuis décembre dernier, les forces spatiales avaient réalisé deux tirs de missiles ultramodernes Sarmat et un tir de missile balistique intercontinental Iars.

Les essais destinés à tester le fonctionnement de l'accélérateur à poudre qui projette le missile Sarmat à une altitude d'environ 30 mètres depuis son silo ont été réalisés en décembre et en mars derniers. En outre, des tirs de lanceurs Soyouz-2.1b et Soyouz-2.1v et de la fusée Rokot ont été effectués depuis le cosmodrome de Plessetsk.

Le ministère a également annoncé qu'au total, 14 lancements avaient été réalisés depuis les cosmodromes de Plessetsk et de Baïkonour.

«Cette année, les opérateurs du complexe automatisé des forces spatiales ont mené plus de 500.000 séances de gestion des appareils spatiaux du groupe orbital russe, soit plus de 1.600 séances par jour», a ajouté le ministère de la Défense.

Le 4 octobre, les forces spatiales russes célèbrent la fête de leur corporation: le 4 octobre 1957, le premier satellite artificiel de la Terre avait été lancé depuis le cosmodrome de Baïkonour, ce qui avait marqué le début de l'ère spatiale dans l'histoire de l'humanité.

Le nouveau missile balistique intercontinental Sarmat (RS-28) remplacera le plus lourd missile balistique au monde, le RS-20V Voïevoda (code Otan: Satan). Le développement du projet Sarmat a débuté en 2011. Le missile doit être mis en dotation dans l'armée en 2020.

Lire aussi:

Une centaine de fêtards sur une plage d'Arcachon interrompus par la police – vidéo
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Tags:
lancement, Baïkonour, Plessetsk, RS-24 Iars, Voevoda (missile lourd), RS-28 Sarmat (missile lourd)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook