Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    Vers les S-700 russes?

    © Sputnik . Anton Denisov
    Défense
    URL courte
    341197

    La déclaration du député russe Vladimir Jirinovski sur le développement des systèmes russes S-700 a rendu perplexe le Kremlin qui s’est dit ne pas être au courant de ce projet. Un journaliste militaire russe interrogé par Sputnik s’est adressé aux constructeurs militaires qui ont également démenti ces allégations.

    Les États-Unis sont préoccupés par les systèmes russes de défense antiaérienne S-300, S-400, S-500… mais aussi S-600 et S-700, qui sont capables de «couvrir l'ensemble de la planète», a déclaré dimanche Vladimir Jirinovski, le président du parti de droite LDPR, invité à une émission de la chaîne russe Rossiya 1.

    Selon lui, auparavant, les États-Unis n'avaient pas accordé d'attention aux S-300 russes. Mais après leur déploiement en Syrie, Israël qui est un «allié américain direct» a commencé à «avoir peur».

    «Et les Américains en général ont peur, ils ont peur que le monde entier voie que le meilleur système de DCA est le S-300 russe. Et nous avons également les S-400, S-500, S-600 et S-700. Nous pouvons couvrir l'ensemble de la planète de telle façon que plus aucun avion ne décolle», a-t-il lancé.

    Néanmoins, le Kremlin a démenti les allégations sur les projets de création des systèmes S-700.

    «Il est difficile de contester que les systèmes russes sont les meilleurs au monde. Mais je n'ai pas d'informations [sur les S-700]. Peut-être que Vladimir Volfovitch [Jirinovski] a des informations plus précises», a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe.

    Interrogé par Sputnik, Valeri Baranets, journaliste militaire et colonel en retraite, s'est adressé au constructeur Almaz-Antei, une société russe spécialisée dans la défense et l'armement, afin de découvrir la vérité sur les intentions de Moscou. Selon cette entreprise, «lorsqu'il y a [un tel projet, ndlr]», ils l'annonceront.

    Étant donné que la production en série des S-500 est prévue pour l'année 2020, M. Baranets estime qu'il est trop tôt pour parler des systèmes qui lui succéderont.

    Cet avis est partagé par l'expert militaire Alexeï Leonkov qui indique que cinq à 10 ans doivent passer après le lancement de la production en série des systèmes S-500.

    «Il est évident qu'un certain temps doit passer. Par exemple, cinq à dix ans», a-t-il précisé.

    Valeri Baranets estime également que la Russie a déjà les capacités de «couvrir l'ensemble de la planète» avec son bouclier anti-aérien.

    Conçu par le consortium Almaz-Anteï, le système de missiles S-500 a une portée de 600 kilomètres et est capable de détecter et frapper simultanément jusqu'à 10 cibles supersoniques. Selon Militarywatchmagazine, les capteurs des S-500 sont uniques au monde. Ces systèmes pourront fournir des données sur les objectifs visés aux plateformes précédentes dont le S-300V4. Le média américain indique également que les S-500 seront capables de détruire les avions de détection Boeing E-3 Sentry et les avions ravitailleurs Boeing KC-135. D'après Militarywatchmagazine, suite au développement de ces systèmes russes, les potentiels adversaires de la Russie devront réviser leurs stratégies de guerre aérienne.

     

    Lire aussi:

    Quels systèmes de défense antiaérienne succéderont aux S-500 russes?
    Un général russe dévoile les capacités du système S-500
    Les Forces aérospatiales russes disposeront de systèmes S-500 vers 2020
    Tags:
    défense antiaérienne, S-400, S-300, Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR), Kremlin, Almaz-Anteï, Vladimir Jirinovski, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik