Ecoutez Radio Sputnik
    La frégate Amiral Gorchkov

    Tirs de missiles depuis la frégate russe dernier cri Amiral Gorchkov (vidéo)

    © Sputnik . Pavel Lvov
    Défense
    URL courte
    8530

    Le ministère russe de la Défense a publié sur sa chaîne YouTube une vidéo tournée pendant les exercices de la frégate de la Flotte du Nord Amiral Gorchkov en train de tirer des missiles pour se protéger des avions dans la mer de Barents.

    Alors que la frégate russe Amiral Gorchkov, qui vient d'entrer en service dans la marine russe, a commencé ses premiers exercices en mer de Barents, le ministère russe de la Défense a montré sur sa chaîne YouTube comment le navire peut agir contre des ennemis potentiels.

    Ainsi, on peut voir sur la vidéo en question la frégate s'entraîner à se protéger contre des avions en ayant recours à des armes radiotechniques et à un système mobile de missiles sol-air. 

    Un petit navire anti-sous-marin Snejnogorsk ainsi que des avions de la Force aérienne russe et de la défense aérienne de la flotte du Nord ont également participé à ces exercices.

    Rappelons que l'Amiral Gorchkov est entré en service dans la marine russe le 28 juillet dernier. La frégate fait partie de la Flotte du Nord, la plus grande unité navale russe, qui regroupe également le porte-avions Amiral Kouznetsov et le croiseur à propulsion nucléaire porteur de missiles Pierre le Grand.

    La frégate Amiral Gorchkov est la tête de classe des navires du projet 22350, capable de remplir un large éventail de missions dans les régions éloignées. Lors de sa construction, les spécialistes russes ont pour la première fois recouru à des solutions techniques et des technologies exclusivement «made in Russia».

     

    Lire aussi:

    Les premiers exercices de la frégate russe Amiral Gorchkov
    La Marine russe s'équipe d'une frégate dernier cri
    Une frégate dernier cri désormais officiellement en service dans la Marine russe
    Tags:
    exercices, frégate, flotte, mer de Barents, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik