Défense
URL courte
5155
S'abonner

Des journalistes de Motherboard ayant étudié les cartes de Google Earth ont découvert qu’il y avait une zone qui n’avait pas changé en près de huit ans. Ce territoire dans le sud-ouest du Nevada abriterait en effet une base militaire américaine.

Des journalistes de Motherland intrigués par le fait de retrouver une zone qui n'a pas été cartographiée depuis des années sur Google Earth ont mené leur propre enquête. Ils ont conclu que ce territoire était en réalité occupé par une base militaire, relate le site d'information Motherland. L'armée américaine dispose d'un complexe militaire dans cette zone baptisée Tonopah Test Range. L'image avec cette zone n'a donc pas été touchée entre 2008 et 2016.

​«Pendant huit ans, Google Earth n'a pas mis à jour son image satellite d'une installation militaire au Nevada. Donc, nous en avons acheté une nous-mêmes.»

Afin de comprendre comment fonctionne la censure en ce qui concerne la sécurité nationale, les journalistes ont décidé d'acheter une image de cette zone datant de 2013 qui leur a coûté 2.000 dollars (environ 1.800 euros) car n'importe qui peut acheter une image satellite dans une agence. Par contre, ils ont appris que même après cela ils n'avaient pas obtenu les droits d'auteur exclusifs pour cette image satellite, mais qu'un bail pour cette dernière. Pour résumer, les agences gouvernementales ont le droit d'interdire la vente de certaines images satellite en invoquant la sécurité nationale.

«C'est la Terre de Google, et non la nôtre», ont écrit les journalistes en conclusion de leur enquête.

Les cartes Google Earth sont composées à partir d'images satellite et aériennes. L'entreprise les achète à différents fournisseurs: des organisations commerciales ou gouvernementales, ainsi que des instituts scientifiques et autres.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
satellite, enquête, informations, sécurité, carte, base militaire, Google Earth, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook