Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    Die Welt: ce qu’obtiennent les acheteurs de S-400 en plus de ses technologies avancées

    © Sputnik . Sergei Pivovarov
    Défense
    URL courte
    13560

    Les systèmes russes S-400 gagnent le marché mondial d’armes non seulement grâce à leurs caractéristiques technologiques des plus avancées, mais aussi parce qu’ils permettent à leur acheteurs d’assurer leur indépendance face aux États-Unis, annonce la quotidien Die Welt.

    Le quotidien allemand Die Welt a analysé les raisons du succès des systèmes russes S-400 sur le marché international de l'armement.

    Selon l'auteur de l'article, le S-400 surpasse ses équivalents américains grâce à ses caractéristiques techniques. Le système russe, dont la portée est de 400 kilomètres, est capable de frapper des cibles à une altitude de 30 kilomètres. De plus, des missiles de différents types peuvent être tirés par le S-400. Son équivalent américain Patriot n'est équipé que de missiles d'une portée de 100 kilomètres.

    Les paramètres techniques des S-400 ne sont pas le facteur principal qui pousse les acheteurs à le préférer à ses concurrents. Ce choix est souvent fait en raison de considérations politiques, indique Die Welt.

    Il précise que les systèmes russes deviennent un atout important dans le dialogue des acheteurs des S-400 avec les États-Unis. Ces pays assurent ainsi leur indépendance face à Washington.

    «Même le seul intérêt à l'achat du système est une possibilité de se positionner comme un État souverain qui ne permet pas à Washington de dicter ses règles», conclut l'auteur de l'article.

    À l'heure actuelle, la Russie a signé des contrats sur les livraisons de S-400 avec la Chine, l'Inde et la Turquie. En janvier de cette année, Pékin a commencé à recevoir ses systèmes, les livraisons à Ankara doivent débuter en octobre 2019.

    Au moins 13 autres pays, dont l'Algérie, l'Arabie saoudite, l'Égypte, l'Irak, le Maroc, le Qatar et le Vietnam s'intéressent aux S-400, a annoncé le 14 novembre la chaîne CNBC.

    Lire aussi:

    Les S-400 très demandés dans le monde: le BI en explique la raison
    Achat de S-400 par Ankara: quel impact sur les négociations sur les F-35 avec les USA?
    Livraison de S-400 à la Turquie: comment cela se passera
    Tags:
    bouclier antimissile, livraisons, acheteur, armes, missiles, Patriot (missile), S-400, Vietnam, Qatar, Maroc, Irak, Arabie Saoudite, Algérie, Washington, Pékin, Turquie, Inde, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik