Défense
URL courte
20381
S'abonner

Les relations entre les militaires américains et britanniques risquent de se détériorer en raison du désaccord autour de la livraison de chasseurs américains F-35, relate la chaîne Sky News, se référant à une source au sein du ministère britannique de la Défense.

La livraison de chasseurs américains au Royaume-Uni pourrait devenir la pomme de discorde dans les relations entre les deux pays, d'après Sky News.

Le programme d'achat, précise la chaîne télévisée, comprend 138 chasseurs F-35, tous de type B (basés en mer). Cependant, la Royal Air Force (R.A.F.) souhaiterait que des chasseurs de type A (basés à terre) fassent également partie du programme. Un tel changement contribuerait à la diminution du nombre d'escadrilles de combat susceptibles de mener des opérations militaires à bord des porte-avions Queen Elizabeth et Prince of Wales, ce qui pourrait saper la défense aérienne du pays, a expliqué une source au sein du ministère de la Défense britannique, citée par la chaîne.

D'après cette source, cela risquerait de diminuer de façon importante le potentiel militaire des porte-avions britanniques et de mettre en péril les relations bilatérales avec les États-Unis, qui considèrent la R.A.F. comme la seule autre Marine capable d'exploiter des porte-avions.

«Si les Britanniques se rendaient sur le champ de bataille sans porte-avions opérationnel, cela discréditerait complètement nos capacités militaires. Si la R.A.F. obtenait des F-35 A aux dépens de ses porte-avions, les États-Unis considéreraient cela comme une énorme trahison», a expliqué la source. Elle a également tenu à souligner que l'US Navy avait aidé la R.A.F. à rétablir sa capacité à mener des opérations navales, après que le Royaume-Uni avait suspendu l'utilisation de ses porte-avions en 2010 à des fins d'économie.

Le prix de chaque chasseur F-35 B, précise Sky News, s'élève à 90 millions de livres sterling (environ 101 millions d'euros), tandis qu'un F-35 A est meilleur marché, valant 20 millions de livres sterling de moins. Ainsi, conclut la source, la R.A.F. envisage probablement de faire des économies de cette façon.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 en baisse en France mais toujours au-dessus de 10.000
Tags:
défense, Royal Air Force (RAF) britannique, US Navy, Royaume-Uni, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook