Défense
URL courte
13690
S'abonner

Dans le cadre du programme de modernisation de l’armée russe, le système russe de combat laser Peresvet, dont la création a été annoncée en mars par Vladimir Poutine, a été mis en service le 1er décembre. Selon la Défense russe, ce système est bien capable de contrer les attaques aériennes et même de lutter contre des satellites en orbite.

Le système russe de combat laser Peresvet a été mis en service le 1er décembre dans le cadre du programme de modernisation de l'armée russe, a annoncé le média officiel des forces armées russes, Krasnaïa Zvezda (l'Étoile Rouge).

Selon la Défense russe, ce système est bien apte à contrer toutes les attaques aériennes.

«Le Peresvet est capable de résister efficacement à toutes les attaques aériennes et même de lutter contre des satellites en orbite», précise le même ministère.

La Défense russe a précisé que les militaires qui avaient obtenu ces systèmes dernier cri avaient déjà effectué une formation spécialisée. Pour l'heure, ils sont en train de perfectionner leurs compétences pratiques visant à déployer ces systèmes et à les préparer à leur mise en service.

La création d'un système de combat laser a été annoncée par Vladimir Poutine le 1er mars, lors de son adresse à l'Assemblée fédérale (Parlement russe). Le nom du système a été choisi par un vote virtuel organisé sur le site du ministère de la Défense.

En juillet dernier, le ministère russe de la Défense avait annoncé que les systèmes Peresvet se trouvaient déjà en service dans l'armée russe, ayant déjà été déployés dans toutes les zones où ils étaient attendus.

Lire aussi:

Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Un député français membre des Républicains qui avait été infecté au coronavirus est décédé
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Tags:
armes, mise en service, vidéo, défense, armée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook