Défense
URL courte
11634
S'abonner

La revue The National Interest a dressé une liste d'armes russes auxquelles «l'Otan ne voudrait pas avoir affaire».

Les chars T-72B3 et T-90, le lance-roquettes multiples Smertch, le système de missiles sol-sol Iskander et le système de missiles sol-air S-400 sont les armes «létales» russes auxquelles «l'Otan ne voudrait pas avoir affaire», écrit la revue The National Interest.

Selon l'auteur de l'article, ces armes sont à l'image des possibilités de combat du pays.

Ainsi, les chars de combat T-72B3 et T-90AS possèdent une meilleure protection contre les armes anti-char, des canons et des munitions plus perfectionnés et des viseurs infrarouges, ce qui leur permettrait de détruire les chars occidentaux à une distance réduite, quoique, selon la revue, ces derniers sont toujours avantagés en matière de systèmes de gestion de feu et d'appareils permettant de déceler la présence ennemie.

L'auteur de l'article mentionne également le lance-roquettes multiples BM-30 Smertch de calibre 300 mm qui sert, selon lui, «d'exemple de l'action létale de l'artillerie russe».

La revue indique que le système de missiles sol-sol Iskander est très efficace, ses missiles étant capables de déjouer la défense anti-missile et d'infliger des dégâts «terribles» grâce à leurs ogives de 680 kilogrammes d'explosif.

Finalement, l'auteur de l'article mentionne le système de missiles sol-air S-400 Triumph qui est capable de surveiller simultanément 36 cibles aériennes à une distance de 400 kilomètres. Ces armes, déployées en Syrie et dans la région de Kaliningrad, sont capables de «couvrir» l'espace aérien de bases militaires en Turquie, à Chypre, en Pologne et en Allemagne, conclut la revue.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Trump sous-entend l’implication du FBI et du département de la Justice dans les fraudes électorales
Le médecin de Maradona dit avoir «fait l'impossible» pour un patient «ingérable»
Tags:
T-72B3, T-90, S-400, BM-30 Smertch (lance-roquettes), OTAN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook