Ecoutez Radio Sputnik
    Tir d'un missile hypersonique

    Pyongyang et Téhéran pourraient se doter d'armes hypersoniques, selon un général US

    © Sputnik . Ildus Gilyazutdinov
    Défense
    URL courte
    26778

    «Rien n'empêche» que l'Iran et la Corée du Nord obtiennent des technologies de construction d'armes hypersoniques, estime le lieutenant général américain Samuel Greaves.

    Le scénario dans lequel Téhéran et Pyongyang se dotent un jour d'armes hypersoniques est extrêmement plausible, estime le directeur de l'Agence américaine de défense anti-missile (MDA), le lieutenant général Samuel Greaves, cité par The National Interest.

    Tir d'essai du missile Avangard
    © Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation
    La revue évoque les auditions tenues en avril dernier devant une commission du Sénat, lors desquelles la sénatrice Susan Collins a demandé à M.Greaves si la Russie et la Chine pourraient selon lui transmettre des technologies de construction d'armes hypersoniques à des pays tels que la Corée du Nord et l'Iran.

    «Je crois que ce risque est extrêmement élevé. Je ne vois rien qui pourrait l'empêcher», a déclaré l'officier.

    Toujours d'après le lieutenant général, les États-Unis doivent accorder «une attention immédiate» à la «menace hypersonique».

    Aujourd'hui, seuls trois pays du monde, la Russie, les États-Unis et la Chine, réalisent des programmes de développement d'armes hypersoniques. L'édition rappelle que la Chine avait testé son nouveau missile hypersonique DF-17 en novembre 2017, tandis que la Russie avait annoncé la création du missile hypersonique «invisible» Kinjal.

    Lire aussi:

    Et si l’on comparait les armes hypersoniques US à celles de la Russie et de la Chine?
    Les USA reconnaissent la supériorité russe et chinoise dans le domaine de l'hyperson
    «Abattre une balle avec une balle»: Washington cherche à intercepter le Kinjal russe
    Tags:
    sécurité, technologies, armes hypersoniques, Kinjal (missile air-air hypersonique), Missile Defense Agency (MDA), Samuel Greaves, Susan Collins, Chine, États-Unis, Russie, Iran, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik