Défense
URL courte
8791
S'abonner

Une escadrille chinoise équipée de Su-35 achetés à Moscou participera prochainement à des exercices internationaux avec des partenaires de la Chine. Répondant aux critiques de certains experts chinois, les pilotes ont expliqué le choix qu’ils ont fait des avions russes.

Des pilotes militaires chinois ont préféré les chasseurs russes de génération 4++ Sukhoi Su-35 aux avions chinois de 5e génération Chengdu J-20 pour prendre part aux prochains exercices à l’étranger au cours desquels ils s’entraîneront aux côtés «de pays partenaires de la Chine», annoncent des médias.

Su-35
© Sputnik . Grigory Sissoev
Certains experts chinois ont récemment exprimé leur étonnement concernant cette décision, mais selon les pilotes de l’escadrille qui participera aux manœuvres, il serait incorrect de comparer les deux appareils.

«Je ne comprends pas ce qu’on reproche au Su-35. Ceux qui sont contre cet avion, ne connaissent pas son potentiel et ne comprennent pas quelles missions l’aviation devra accomplir pendant les exercices. On ne peut pas comparer le Su-35 au J-20, ils ont des missions tout à fait différentes», a indiqué un pilote de l’escadrille cité par une chaîne de télévision chinoise.

Selon le média China Military, les pilotes chinois ont qualifié le Su-35 de roi des avions de 4e génération.

En décembre 2018, la Russie a livré à la Chine le dernier lot de Su-35 prévus par un contrat de 2015. 

L’avion Su-35 de génération 4++ est un chasseur multirôle pouvant transporter jusqu’à 8 tonnes de bombes et de missiles en 12 points de suspension. Il est très manœuvrable grâce à ses réacteurs à poussée vectorielle. La plupart des caractéristiques du chasseur Su-35 correspondent au niveau des avions de 5e génération.

Lire aussi:

Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
La Turquie pose un ultimatum à l'armée de Khalifa Haftar
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Tags:
avions militaires, chasseur, Su-35, Chengdu J-20, Armée populaire de libération (APL) chinoise, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook