Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats français de la force Barkhane au Mali

    Au Mali, l’armée française teste pour la 1ère fois un équivalent européen du Javelin US

    © AFP 2019 STEPHANE DE SAKUTIN
    Défense
    URL courte
    212628

    Des soldats français de la force Barkhane ont mené entre les 10 et 22 décembre une opération dans le sud-est du Mali lors de laquelle un missile de moyenne portée (MMP), fabriqué par l'entreprise européenne MBDA, a été pour la première fois déployé et utilisé sur le théâtre des opérations, indique le site du missilier.

    Un équivalent européen des missiles américains Javelin, un missile de moyenne portée (MMP), fabriqué par l'entreprise MBDA, a été testé en conditions de combat par des soldats du groupement tactique désert (GTD) Picardie, fait savoir la société sur son site.

    «Le MMP est un système d'arme exceptionnel pour la surveillance de jour et de nuit. Le mode "fusion" détecte les sources de chaleur et nous permet, par exemple, de détecter les individus se cachant derrière des arbres», raconte le sergent Nicolas cité par MBDA.

    Le nouveau missile a une portée de plus de 4.000 mètres et peut être utilisé à la fois comme missile antipersonnel et anti-véhicule ainsi comme missile «anti-infrastructure». Cette dernière fonctionnalité est utile pour les opérations dans la bande sahélo-saharienne, où les flancs de certaines parois rocheuses sont parfois utilisés comme abris par des membres de groupes terroristes armés.

    ​Développée à l'origine pour les unités d'infanterie et de cavalerie légère de l'armée française, le MMP doit remplacer le système Milan. Selon le site, après ce test réussi, le missile sera progressivement déployé dans la plupart des unités de première ligne.

    Lire aussi:

    Un tremblement de terre secoue Athènes - images
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Tags:
    FGM-148 Javelin, MBDA, Mali
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik