Ecoutez Radio Sputnik
    Un T-72, image d'illustration

    Des chars T-72 et des véhicules blindés BRDM-2 russes défilent au Laos (vidéo)

    © Sputnik . Alexei Filippov
    Défense
    URL courte
    4310

    Dans le cadre de l'assistance technico-militaire et des accords conclus entre Moscou et Vientiane, des unités de matériel militaire russe, dont des chars T-72 modernisés et des véhicules blindés de reconnaissance BRDM-2, ont défilé au Laos à l’occasion du 70e anniversaire de la fondation de son Armée populaire.

    Le matériel d'armement russe fourni au Laos était exposé lors du défilé militaire organisé à l'occasion du 70e anniversaire de la fondation de l'Armée populaire du Laos, a annoncé le ministère russe de la Défense.

    «En l'honneur du 70e anniversaire de la fondation de l'Armée populaire du Laos, le matériel militaire russe, mis au service de la République démocratique populaire du Laos, a été présenté lors du défilé militaire», est-il indiqué dans le communiqué.

    Y figuraient des chars d'assaut T-72 modernisés ainsi que des véhicules blindés de reconnaissance BRDM-2.

    Selon la publication du ministère, la Russie fournit des armes et du matériel militaire au Laos, conformément à l'appel lancé par son Président dans le cadre de l'assistance technico-militaire et des accords conclus lors de la visite du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, au Laos en janvier 2018.

    «Les armes fournies augmenteront le potentiel de défense des forces armées laotiennes et contribueront à la protection de la souveraineté du Laos», précise le communiqué.

    Lire aussi:

    Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
    Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    défilé, armes, char, matériels de guerre, Sergueï Choïgou, Laos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik