Défense
URL courte
8625
S'abonner

Washington aurait lancé la fabrication d'une nouvelle ogive nucléaire à puissance réduite qui pourrait équiper ses sous-marins, selon le jounal The Guardian.

Le ministère américain de l'Énergie a lancé la fabrication d'une nouvelle ogive nucléaire de faible puissance pour contrer les éventuelles attaques de la Russie, annonce le quotidien The Guardian.

L'Agence nationale de sécurité nucléaire a annoncé que la fabrication de la nouvelle ogive, connue sous le nom de W79-2, avait commencé dans son usine Plantex Plant, située au Texas.

L'ogive en question serait une variante de la W76-1, ogive thermonucléaire destinée à être tirée depuis un sous-marin. Elle est considérée comme étant une arme stratégique, c'est-à-dire capable de porter un préjudice important. La puissance de l'ogive W76-1serait de 100 kilotonnes. Par comparaison, la bombe larguée sur Hiroshima était d'environ 15 kilotonnes.

Le ministère de l'Énergie n'a pas souhaité donner plus de détails sur la W76-2. Cependant, selon le site, sa puissance serait de 5 à 7 kilotonnes. Cette faible puissance serait due à l'absence du deuxième étage présent sur l'ogive W76-1. En effet, le deuxième étage est destiné à produire une explosion thermonucléaire puissante, initiée par celle du premier étage, qui est plus faible.

En enlevant, ou en incapacitant, le deuxième étage, pour ne laisser que le premier, on obtient une arme de faible puissance.

L'année dernière, l'administration du Président Trump a mis l'accent sur la mise au point d'armes nucléaires de puissance réduite capables d'être tirées depuis un sous-marin.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
«Commence par gagner une élection!»: passe d'armes entre Darmanin et Dupond-Moretti en Conseil des ministres
Un ex-auxiliaire de l’armée française abandonné sur place tué par les talibans après avoir tenté de fuir
Tags:
ogives nucléaires, département d'Etat américain à l'Energie (DoE), Texas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook