Ecoutez Radio Sputnik
    Un F-35 (image d'illustration)

    L'Allemagne dirait «Nein» aux F-35 américains et choisirait entre Boeing et Airbus

    © AP Photo/ Ariel Schalit
    Défense
    URL courte
    22476
    S'abonner

    L’Allemagne, qui entend renouveler sa flotte d’anciens Tornado, ne signerait pas de contrat de plusieurs milliard d’euros avec Lockheed Martin, mais préférerait des avions de Boeing ou d’Airbus, d’après des médias.

    L’avion de combat furtif F-35 du groupe américain Lockheed Martin ne conviendrait pas à la Bundeswehr qui choisirait soit les F/A-18 de Boeing soit les Eurofighter d’Airbus pour remplacer ses anciens appareils Tornado, a annoncé Reuters se référant à des responsables au ministère allemand de la Défense.

    En 2018, des sources proches de ce même ministère avaient déclaré que Berlin voulait commander l’Eurofighter et l’un des deux appareils américains, mais il semble maintenant que Berlin ne choisisse qu'un seul fabricant, d’après l’agence. 

    Le chef d’état-major de l’Armée de l’air allemande a été limogé en 2018 après avoir clairement exprimé sa préférence pour le F-35. Le ministère allemand de la Défense a par la suite déclaré qu’il était pour une «solution européenne». 

    La France, le partenaire européen le plus proche de l’Allemagne, avait précédemment déclaré que l’acquisition du F-35 risquait de faire échouer les projets de développement d’un nouveau chasseur franco-allemand d’ici à 2040.

    Selon Reuters, le ministère allemand choisirait entre les F/A-18 et les Eurofighter après avoir obtenu des informations détaillées de Boeing et d’Airbus sur la capacité de ces avions à porter des armes nucléaires américaines conformément aux obligations prises par Berlin vis-à-vis de l’Otan. 

    De toute façon, la prise de décision concernant le type d’avions à acheter prendra du temps puisque le gouvernement américain n’a encore certifié aucun des deux appareils pour porter ses armes nucléaires. 

    L’Allemagne compte actuellement 85 Tornado, mais seuls 45 appareils stationnés sur la base de Büchel répondent à cette exigence, précise le journal allemand Handelsblatt.

    Toujours selon Handelsblatt, il reste à savoir si Washington accordera cette certification à un avion européen tel que l’Eurofighter compte tenu du climat politique actuel. Toutefois, un porte-parole d’Airbus a déclaré que l’Eurofighter, comme celui utilisé par l’armée britannique, peut assumer toutes les tâches actuellement confiées aux Tornado.

    Les F-18 de fabrication américaine peuvent quant à eux porter des armes nucléaires et ils ont également d’autres caractéristiques requises par l’Otan, à savoir la capacité de localiser et de déjouer l’action des radars ennemis, à la différence des Eurofighter.

    Outre les Tornado, en service depuis 1983, l’Allemagne pourrait aussi remplacer 33 de ses 143 avions Eurofighter. Airbus pourrait ainsi obtenir des commandes pour 3 milliards d’euros, note Reuters.

    Tags:
    F/A-18 Hornet, Eurofighter Typhoon (avion), F-35 Lightning II, Lockheed Martin, Airbus Group, Boeing, États-Unis, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik