Ecoutez Radio Sputnik
    Зенитно-ракетный комплекс ТОР-М2

    Le système de défense antiaérienne russe Tor-M2 qualifié de «chef-d'œuvre sans analogue»

    © RIA Novosti . Andrey Alexandrov
    Défense
    URL courte
    81073

    Grâce à sa robotisation, le système de défense antiaérienne russe Tor-M2 peut être qualifié d'arme sans analogue dans le monde, selon le directeur du Centre d'analyse du commerce d'armes, Igor Korotchenko.

    Le système de défense antiaérienne russe Tor-M2 est un «chef-d'œuvre sans analogue dans le monde», a déclaré le directeur du Centre d'analyse du commerce d'armes, Igor Korotchenko dans une interview accordée à la chaîne télévisée Zvezda.

    «Si l'on examine la lignée de moyens de DCA de court rayon d'action, je citerais en premier lieu le système de défense antiaérienne Tor-M2. Aujourd'hui, c'est un chef-d'œuvre sans analogue. Le système est totalement robotisé. C'est-à-dire, que toutes les décisions, à part celle d'ouvrir le feu, sont prises automatiquement», a expliqué l'expert.

    Le Tor-M2 est une version du Tor profondément modernisée. Il est capable d'ouvrir le feu en se déplaçant et le nombre de munitions embarquées a été multiplié par deux.


    Les systèmes Tor permettent de saturer l'espace dans un rayon de 15 kilomètres en conditions de combat et malgré les contre-mesures électroniques (CME)

    Ils sont capables de détruire les missiles de croisière stratégiques comme tactiques, les missiles antiradar et antinavires volant à très basse altitude, les bombes aériennes guidées et les drones.

    Rappelons que la version arctique du Tor-M2, Tor-M2DT, a été présentée pour la première fois lors du défilé militaire du Jour de la Victoire de 2017.

    Lire aussi:

    De nouveaux détails sur les causes possibles de l’incendie de Notre-Dame
    Zelensky reçoit les félicitations de Macron par téléphone
    Pour Thierry Mariani, voici pourquoi la crise des Gilets jaunes a commencé
    Tags:
    défense antiaérienne, Tor-2M, Igor Korotchenko
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik