Défense
URL courte
733270
S'abonner

Afin de rejoindre le groupe restreint de pays possédant des armes hypersoniques, la France a décidé de mettre au point un planeur capable d'atteindre une vitesse de 6.000 km/h.

La France veut se doter de sa propre arme hypersonique.

Tir d'essai du missile Avangard
© Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation
Paris a déjà lancé le projet V-MaX (pour Véhicule Manœuvrant eXpérimental), visant à mettre au point un planeur hypersonique capable d'atteindre une vitesse de 6.000 km/h. Ce planeur sera un appareil autonome sans moteur, propulsé par le missile de croisière air-sol ASN4G. La conception de ce planeur hypersonique a été confiée à Arianegroup.

«D'ici fin 2021, nous assisterons au premier essai en vol», a assuré la ministre française des Armées Florence Parly.

Selon elle, il s'agit de s'assurer que la France ne sera pas à la traîne dans la conception d'armes hypersoniques.

La revue américaine The National Interest souligne que la nouvelle arme permettra à l'Hexagone de rejoindre le groupe surnommé «Club des hypersoniques», formé de la Chine, des États-Unis et de la Russie, qui ont déjà dévoilé leurs projets dans ce domaine.

Auparavant, le service de presse du Kremlin avait annoncé que le 26 décembre, le ministère russe de la Défense, missionné par Vladimir Poutine, avait testé avec succès le missile Avangard, équipé d'une ogive de combat hypersonique.

Le missile a été tiré depuis la région d'Orenbourg [à 1.200 kilomètres au sud-est de Moscou, ndlr] puis, se déplaçant à une vitesse de Mach 27, a parcouru près de 6.000 kilomètres avant d'atteindre sa cible au Kamtchatka.

De cette manière, le programme de tests du système ayant pris fin, le premier régiment des Avangard pourra équiper l'armée dès cette année.

Tir d'essai du missile Avangard
© Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation
En mars dernier, M.Poutine a déclaré que la Russie avait créé un système hypersonique Avangard capable d'effectuer des vols intercontinentaux dans les couches denses de l'atmosphère à plus de Mach 20.

Les missiles en question sont capables de porter des charges conventionnelles ou nucléaires. Selon M.Poutine, l'ogive du système Avangard progresse vers sa cible «comme une boule de feu» dont la température à la surface atteint 1.600 à 2.000°C. Les États-Unis et la Chine tentent eux aussi de produire des analogues à cet armement russe.

Lire aussi:

Le 14-Juillet version Covid sur la place de la Concorde comme si vous y étiez
Un CRS lié à deux affaires de violences mène les rangs policiers au défilé du 14 juillet, affirme Libération
Le site militaire FAR-Maroc publie des photos satellites montrant des «bases algériennes» à la frontière - vidéo
Tags:
armes hypersoniques, ASN4G, V-MaX, Avangard (bloc hypersonique), Florence Parly, Vladimir Poutine, Chine, France, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook