Défense
URL courte
6611
S'abonner

Ankara aurait trop longtemps attendu les propositions de Washington sur la livraison de Patriot et aurait finalement fait son choix en faveur de la Russie. La livraison à la Turquie de S-400 russes devrait commencer dans le courant de l'année.

La Turquie achètera à la Russie des systèmes de missiles S-400 car la partie russe a proposé des conditions plus avantageuses que les États-Unis, lesquels envisageaient de vendre leurs Patriot.

«Lors des négociations, il était question du prix, de l'emplacement de la production et du transfert de technologies», a déclaré le chef adjoint de la direction de l'industrie de défense de Turquie, Celal Sami Tufekci.

Les États-Unis ont mis trop de temps à présenter leur proposition finale, a-t-il indiqué, lors de son intervention jeudi à la Fondation pour les recherches politiques, économiques et sociales (SETA) à Washington. En effet, l'offre américaine n'est parvenue qu'en janvier, alors que la Turquie s'était déjà entendue avec la Russie, selon lui.

La Russie devrait fournir des S-400 à la Turquie pour l'automne 2019. Le «carnet de commandes» dépasserait le milliard de dollars, selon des responsables russes.

 

Lire aussi:

Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Tags:
commerce d'armes, armements, défense, Patriot (missile), S-400, États-Unis, Russie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook