Défense
URL courte
231452
S'abonner

Le niveau actuel de la science ne permet pas de créer un système capable de localiser le missile hypersonique russe Avangard et encore moins de l’intercepter, estime un spécialiste russe.

Compte tenu des capacités technologiques existantes, aucun moyen de lutte antiaérienne ne saura intercepter le nouveau système de missile hypersonique russe Avangard d’ici au moins 50 ans, a déclaré à la chaîne de télévision Zvezda l’expert militaire russe Igor Korotchenko.

«Car le bloc hypersonique nucléaire vole en suivant une trajectoire imprévisible changeant constamment d’altitude […]. C’est pour cela qu’un système antiaérien classique ne pourra tout simplement pas calculer le point vers lequel il faudra diriger des missiles intercepteurs. Au stade actuel du développement de la science et des technologies, il n’existe pas de capacités physiques de créer les moyens de détection et surtout d’interception», a-t-il expliqué.

Tir d'essai du missile Avangard
© Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation
En mars 2018, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait créé le système hypersonique Avangard capable d'effectuer des vols intercontinentaux dans les couches denses de l'atmosphère à plus de Mach 20.

Les missiles en question sont capables de porter des charges conventionnelles ou nucléaires. Selon M.Poutine, l'ogive du système Avangard progresse vers sa cible «comme une boule de feu» dont la température à la surface atteint 1.600 à 2.000°C.

Lire aussi:

Crash en Afghanistan: l’avion pourrait appartenir à l'Armée de l'air US - vidéo
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
«Espérer un coronavirus» qui toucherait «les plus de 70 ans»: un député LREM dérape – vidéo
Tags:
missile, science, Avangard (bloc hypersonique), Igor Korotchenko, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik