Défense
URL courte
Message annuel de Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale (2019) (4)
20701
S'abonner

Le Président Poutine a annoncé que de nouveaux missiles hypersoniques russes, dénommés Zircon, seraient installés sur des sous-marins, présentant son message annuel a l’Assemblée fédérale.

Lors de son adresse à l'Assemblée fédérale, le Président russe a passé en revue la création du missile de croisière hypersonique Tsirkon (Zircon). Il a précisé que ces nouveaux armements seront installés sur des sous-marins ainsi que sur des navires et pourront atteindre des cibles maritimes et terrestres.

«Il sera employé par les lanceurs maritimes des navires et des sous-marins qui sont déjà fabriqués ou sont en train d'être construits pour les complexes d'armes de précision Kalibr», a-t-il précisé.

Selon Vladimir Poutine, la mise au point du missile Zircon sera achevée en temps voulu. Il a également indiqué que ce missile pouvait voler à Mach 9 et que sa portée atteignait plusieurs milliers de kilomètres.

Les premiers tests du missile hypersonique Zirkon ont eu lieu en mars 2016.

Ce 20 février, Vladimir Poutine s'est adressé à l'Assemblée fédérale, les deux chambres du parlement russe réunies, pour son discours annuel qui était consacré cette année aux défis de l'agenda intérieur. Il est également revenu sur les questions de sécurité nationale, évoquant notamment la conception d'armements et commentant le retrait des États-Unis du Traité FNI sur les missiles.

Dossier:
Message annuel de Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale (2019) (4)

Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Tags:
missiles, Kalibr, Tsirkon (missile), Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik