Ecoutez Radio Sputnik
    Ka-50, surnommé le 'Requin Noir' (Chernaya Akula)

    En Inde, Israël montre comment sa DCA peut «détruire» des hélicoptères russes (vidéo)

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    Défense
    URL courte
    4529138

    Lors du salon aéronautique Aero India 2019, l'entreprise Israel Aerospace Industries a décidé de démontrer les capacités de son système de missiles surface-air Barak 8 à l'aide d'une vidéo où cette DCA est présentée détruisant deux cibles évoquant des hélicoptères russes Ka-50, a fait savoir un correspondant de Sputnik sur place.

    L'entreprise Israel Aerospace Industries a choisi une manière assez originale pour démontrer la puissance de son système de missiles surface-air Barak 8 au salon aéronautique Aero India 2019.

    Selon un correspondant de Sputnik présent au salon, les visiteurs du stand de l'entreprise ont pu voir une vidéo d'animation graphique montant un système qui repérait et détruisait deux cibles qui ressemblaient beaucoup à des hélicoptères russes Ka-50.

    La vidéo en question peut être retrouvée sur le site de l'entreprise.

    Conçu par le bureau d'étude Kamov, l'hélicoptère d'attaque monoplace Ka-50 Requin noire est entré en service dans l'armée russe en 1995. Sa production en série a été terminée en 2008 lorsqu'il a été remplacé par la version biplace Ka-52 Alligator.

    Le missile surface-air Barak 8 a été développé pour la Marine indienne par la Defence Research and Development Organisation (DRDO) et Israel Aerospace Industries conformément à l'accord signé entre les deux pays en 2009. Les premiers missiles ont été transmis à l'Inde en 2017.

    Lire aussi:

    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Tags:
    Barak 8 (missile sol-air), Ka-50 Requin noir, Russie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik