Ecoutez Radio Sputnik
    Des Houthis au Yémen

    Yémen: la coalition saoudienne fait la guerre avec des armes allemandes, selon les médias

    © AP Photo / Hani Mohammed
    Défense
    URL courte
    3014

    Selon les résultats d’une enquête de journalistes allemands, les troupes d'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis utilisent des armes fabriquées en Allemagne pour leurs opérations au Yémen. Les journalistes affirment que les armes exportées par l’Allemagne ont été enregistrées sur des vidéos et des photos réalisées par des satellites.

    Selon des médias allemands, les troupes de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis utilisent des armes fabriquées en Allemagne pour leurs opérations au Yémen. L'information a été rapportée mardi par la société de radio et de télévision allemande Deutsche Welle qui a participé à une enquête journalistique dans le cadre du projet #GermanArms avec le magazine Stern et plusieurs autres médias.

    Les données publiées indiquent que les armes exportées par l'Allemagne ont été enregistrées sur des vidéos et des images prises par des satellites dans le territoire en conflit.

    Sur l'une des photos présentant le port de Mocha au Yémen, prise peu après que cette ville ait été occupée par des formations de la coalition, les journalistes ont remarqué un navire de guerre qui aurait été fabriqué en Allemagne. Les navires stationnés dans le port d'Assab en Érythrée ont également été identifiés comme étant de conception allemande.

    Les véhicules de l'armée des Émirats arabes unis remarqués au sud-ouest du Yémen sont équipés, selon les experts, de modules de combat Fewas du fabricant d'armes allemand Dynamit Nobel Defence.

    Les journalistes font également référence à une vidéo d'une agence de presse arabe non nommée datée d'octobre 2018 sur laquelle on peut voir des chars Leclerc, renforcés par les systèmes de défense Clara également produits par Dynamit Nobel Defence.

    La publication de Deutsche Welle mentionne aussi des avions construits avec des composants d'entreprises allemandes tels que l'avion de chasse Eurofighter, l'avion de reconnaissance Tornado et l'avion-citerne Airbus A330 MRTT ayant participé à des opérations dans le cadre des forces aériennes saoudiennes.

    Le ministre allemand de l'Économie et de l'Énergie, Peter Altmaier, a déclaré aux journalistes en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité qu'il ne disposait d'aucune information à ce sujet. Le gouvernement allemand n'a pas non plus donné de commentaires, et les représentants des entreprises d'armement ont déclaré qu'ils agissaient en vertu de la loi.

    En octobre dernier, l'Allemagne avait unilatéralement décidé de suspendre ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite à la suite de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Riyad a reconnu fin octobre que l'assassinat du journaliste, au début du mois dans les locaux du consulat saoudien d'Istanbul, avait été prémédité. Le royaume avait dans un premier temps nié l'assassinat pour parler d'un décès accidentel pendant une altercation. Le corps de Jamal Khashoggi n'a toujours pas été retrouvé plus de quatre mois après sa mort.

    Au Yémen, la confrontation entre les forces gouvernementales et les groupes armés houthis se poursuit depuis août 2014. Selon l'Onu, à la suite du conflit, plus de 7.000 civils sont morts et plus de 11.000 ont été blessés.

    Lire aussi:

    Michel Maffesoli: «nous allons voir resurgir des manifestations tribales!»
    Violences au Mans: un forain grièvement blessé au pied (vidéo choc)
    Une source diplomatique explique le but de l’arrivée de militaires russes à Caracas
    Tags:
    enquête journalistique, images satellite, matériels de guerre, armements, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik