Ecoutez Radio Sputnik
    Avion de combat turc. Image d'illustration

    Privée de F-35, la Turquie fixe un calendrier pour son premier avion de chasse

    © AP Photo / Emrah Gurel
    Défense
    URL courte
    9396

    Sur fond de suspension de livraisons de F-35 américains, la Turquie poursuit les travaux sur son propre avion de chasse qui doit voir le jour à l’horizon 2023.

    La Turquie envisage de présenter au public son premier avion de chasse de fabrication nationale en 2023, a fait savoir le vice-Président du pays Fuat Oktay.

    «La présentation du premier chasseur turc aura lieu en 2023. Nous pourrons le voir dans le ciel dès 2026. En 2031, il entrera en service», a promise M.Oktay cité par l'agence Anadolu.

    Les plans de créer un chasseur de fabrication turque ont été révélés en novembre 2017 par le ministre de la Défense nationale de l'époque Nurettin Canikli. L'ancien responsable avait déclaré que d'autres pays participaient au projet, notamment le Royaume-Uni.

    M.Canikli a également souligné que le projet était «un besoin» pour la Turquie et que plusieurs pays lui avaient transféré des technologies nécessaires.

    À l'heure actuelle, la Force aérienne turque compterait dans ses rangs une cinquantaine de chasseurs-bombardiers F-4 Phantom II et jusqu'à 245 avions de combat multirôles F-16 Fighting Falcon.

    Selon des analystes, le développement de son propre chasseur est censé aider la Turquie à réduire sa dépendance envers les États-Unis en la matière. Précédemment, Washington a suspendu les livraisons de F-35 à la Turquie après que cette dernière avait conclu avec Moscou un contrat sur la livraison de systèmes de missiles russes S-400.

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    avions militaires, chasseur, F-4 Phantom II, F-35 Lightning II, S-400, F-16 Fighting Falcon, Nurettin Canikli, Fuat Oktay, Royaume-Uni, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik