Défense
URL courte
11558
S'abonner

Un bombardier stratégique américain B-52H Stratofortress capable de porter des missiles de croisière et des bombes nucléaires a effectué vendredi un vol le long de la frontière nord-ouest de la Russie, dans la région de la mer Baltique, indique les données des sites qui surveillent les déplacements des avions militaires.

Pour la deuxième fois cette semaine, un bombardier de l'US Air Force B-52H Stratofortress s'est approché de la frontière nord-ouest de la Russie, effectuant ce vendredi un vol au-dessus des eaux de la mer Baltique.

Selon les sites Internet qui surveillent les vols des avions militaires, tout comme ce jeudi, le bombardier a décollé depuis la Barksdale Air Force Base, située en Louisiane. Après le vol transatlantique, il a survolé l'Angleterre, puis a traversé l'espace aérien allemand vers la Baltique. Au-dessus de cette mer, il a mis le cap vers la frontière maritime de la région de Kaliningrad.

À une distance d'environ 120 km de la frontière maritime russe, l'avion s'est trouvé pendant quelques minutes dans la zone de l'action des DCA russe, après quoi il s'est dirigé vers une base aérienne située sur le sol britannique.

​Il est à noter que le bombardier volait à une altitude de 8.200 mètres avec un transpondeur allumé.

Toujours vendredi, un avion de reconnaissance stratégique de l'US Air Force RC-135V qui avait décollé depuis RAF Mildenhall, en Angleterre, a été repéré aux abords de la région de Kaliningrad où il avait effectué un vol de plusieurs heures. L'avion de reconnaissance suédois Gulfstream 4 a également fait vendredi un vol au-dessus de la mer Baltique.

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
B-52, Boeing RC-135W, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook