Défense
URL courte
10362
S'abonner

Des B-52H ont de nouveau été aperçus près des frontières de la Russie, indiquent les données d’un portail spécialisé. Pour rappel, la semaine passée, la Russie a dû dépêcher ses chasseurs suite à l’apparition de bombardiers américains près de ses frontières.

Trois Boeing B-52H Stratofortress se sont approchés des frontières russes, selon les données du portail Plane Radar.

Comme l’indique ce dernier, ce lundi matin, deux appareils B-52H ont décollé d’une base aérienne britannique pour faire un tour autour de l’enclave russe en Europe, Kaliningrad. Ensuite, les appareils ont examiné l’espace aérien des pays baltes avant de regagner leur aérodrome.

​Presque simultanément, un autre Stratofortress américain s’est approché de la région de Kaliningrad pour s’entraîner au lancement de bombes sur une base de la Flotte de la Baltique.

​Toujours d’après les données de Plance Radar, un avion de reconnaissance électronique Boeing RC-135V Rivet Joint a décollé de la base britannique de Mildenhall et ce en soutien au B-52H.

Ces derniers mois, une intensification des vols d’avions et de drones étrangers à proximité des frontières russes est à noter. Ainsi, la semaine dernière, la Russie a dû envoyer ses chasseurs Su-27 pour raccompagner des Boeing B-52H américains.

Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a fait remarquer non sans regret que l’apparition de bombardiers américains près des frontières russes ne faisait que créer des tensions supplémentaires.

Lire aussi:

«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
Camélia Jordana intervient et perturbe un contrôle de police en plein Paris
Tags:
frontière, Boeing RC-135V, B-52, Mildenhall, Kaliningrad, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook