Défense
URL courte
29599
S'abonner

Les États-Unis ont consacré plus d’un milliard de dollars depuis 2014 pour renforcer l’armée de l’Ukraine tout en continuant d’encourager sa volonté d’adhérer à l’Otan, a déclaré le porte-parole de la Défense américaine. Cependant, cela devrait prendre du temps à Kiev pour atteindre les critères fixés par l’Alliance.

Washington a octroyé à l'armée ukrainienne plus de 1,3 milliard de dollars (1,16 milliard d'euros) depuis 2014, a raconté au journal russe Izvestia le porte-parole du Pentagone Eric Pahon.

Cet argent a été consacré, selon lui, au renforcement de l'armée et à l'amélioration de son interaction avec l'Otan, selon lui.

Washington encourage l'intention de l'Ukraine d'adhérer à l'Alliance de l'Atlantique Nord, a ajouté le responsable.

«Nous soutenons résolument le droit de ce pays à choisir librement son avenir et sa politique internationale sans intervention extérieure», a déclaré M.Pahon.

Mais la question territoriale et le «problème criméen» l'en empêchent, estime le porte-parole du Pentagone.

Une loi est entrée en vigueur en Ukraine en février qui modifie la constitution du pays et qui fixe la politique visant à adhérer à l'Otan et à l'Union européenne. La Rada (parlement) avait renoncé en décembre 2014 au statut «hors blocs» du pays en proclamant son intention d'adhérer à l'Otan. Des changements adoptés en 2016 ont déterminé cette intention comme un objectif de la politique extérieure.

Selon différents experts, Kiev ne pourra pas demander l'adhésion à l'Otan avant 20 ans, car pour ce faire, le pays doit répondre à plusieurs critères spécifiques que l'Ukraine est loin d'avoir atteints.

Lire aussi:

Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Un pont s'effondre en Italie au moment du passage d'une camionnette - vidéo
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
défense, armée, OTAN, Pentagone, Eric Pahon, Ukraine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook