Défense
URL courte
5573
S'abonner

Les avions stratégiques russes Tu-160, qui ont survolé les eaux internationales des mers de Barents, de Norvège et du Nord, ont été escortés par des F-16 et Eurofighter Typhoon danois et britanniques, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Un vol de routine de deux bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-160 s’est déroulé ce vendredi en compagnie de chasseurs danois et britanniques, a déclaré le ministère russe de la Défense.

«Deux bombardiers stratégiques lance-missiles russes Tu-160 ont effectué un vol de routine au-dessus des eaux internationales des mers de Barents, de Norvège et du Nord. Des chasseurs-intercepteurs MiG-31 ont protégé les avions à long rayon d’action», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le vol a duré plus de 13 heures, les équipages des Tu-160 et MiG-31 s’y sont notamment entraînés au ravitaillement en vol.

«Des chasseurs F-16, de l’Armée de l’air danoise, et Eurofighter Typhoon, de la Royal Air Force britannique, ont escorté les avions russes à certaines étapes du vol», a ajouté le ministère.

Les pilotes de l’aviation russe à long rayon d’action accomplissent souvent des missions au-dessus des eaux internationales de l’Arctique, en Atlantique nord, dans les mers Noire et Caspienne, selon le ministère de la Défense. Tous les vols des avions des Forces aérospatiales russes se déroulent en stricte conformité avec les Règles internationales de l'usage de l'espace aérien.

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Tags:
chasseur, escorte, vol de routine, avions militaires, bombardier, aviation à long rayon d'action, MiG-31, F-16 Fighting Falcon, Eurofighter Typhoon (avion), Tu-160, Armée de l'air danoise, Royal Air Force (RAF) britannique, ministère russe de la Défense, mer de Norvège, mer de Barents, mer du Nord, Arctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik