Défense
URL courte
121164
S'abonner

Le ministère russe de la Défense a démenti les informations selon lesquelles un chasseur de 5e génération Su-57 était arrivé en Syrie. Les photos montrant l’avion sur la base russe de Hmeimim ont été prises en 2018, a précisé le ministère.

Les rumeurs sur le déploiement d’un chasseur de 5e génération Su-57 en Syrie ne correspondent pas à la réalité, a indiqué la Défense russe, commentant les informations diffusées par certains médias.

«Les photos d'un chasseur de 5e génération Su-57 ont été prises sur la base aérienne de Hmeimim en 2018 lors des essais en conditions de combat réel, ce qui avait été officiellement annoncé par le ministère», lit-on dans le communiqué.

Début mars 2018, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a confirmé que deux chasseurs Su-57 avaient bouclé avec succès leur programme d'essais de deux jours en Syrie. Au mois de novembre suivant, le ministère a mis en ligne une vidéo de ces tests.

Le Su-57 a effectué son premier vol le 29 janvier 2010. Sa production en petite série a été lancée en 2013 pour tester ses armements.

L'avion a une vitesse maximale de 2.600 km/h et un plafond pratique de 20.000 mètres. Le Su-57 a toutes les caractéristiques de cinquième génération: il est furtif, hypersonique, polyvalent, super manœuvrable et doté d'équipements électroniques sophistiqués. Il est capable de rester en vol pendant 5,8 heures.

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
Su-57 (T-50, PAK-FA), Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook