Ecoutez Radio Sputnik
    Chausseurs F-35

    La Turquie pourrait acheter des chasseurs russes au lieu des F-35

    © REUTERS / Australian Defence Force
    Défense
    URL courte
    18716

    Ankara étudiera la possibilité d’acquérir des avions de chasse russes si Washington refuse de lui livrer ses F-35, relate Defense News citant des sources proches du dossier.

    Si les États-Unis finissent par renoncer aux livraisons de F-35 à la Turquie, Ankara pourrait examiner l’idée d’acheter des avions de chasse à la Russie, rapporte l’hebdomadaire Defense News se référant à des sources au sein des forces armées turques.

    D’après un officier de haut rang cité par le média, la Turquie sera contrainte de trouver une substitution aux F-35 américains. Dans le même temps, un responsable du ministère turque de la Défense nationale a souligné que les chasseurs russes seraient «le premier et meilleur choix» pour Ankara au cas où les États-Unis décidaient d’exclure le pays du programme Joint Strike Fighter.

    Washington a précédemment menacé de ne pas fournir ses chasseurs de cinquième génération F-35 à la Turquie si cette dernière déployait des systèmes de missiles russes S-400 sur son territoire.

    Plus tôt en avril, le Pentagone avait annoncé avoir suspendu les livraisons et les activités liées au contrat de vente de F-35 à la Turquie. De son côté, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Çavusoglu a promis de «prendre des avions ailleurs» si les États-Unis ne livraient pas les F-35 à Ankara. Toujours selon lui, les chasseurs russes Su-34 et Su-57 pourraient constituer la «meilleure alternative».

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a en réaction salué la position ferme d’Ankara concernant l’acquisition de S-400 en dépit de l’opposition des États-Unis.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    contrat, livraisons, défense, avions militaires, chasseur, S-400, Su-57 (T-50, PAK-FA), Su-34, F-35 Lightning II, Mevlut Cavusoglu, Russie, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik