Défense
URL courte
16295
S'abonner

Si la Turquie se dote de systèmes russes S-400, elle sera exclue du programme d’avions américains F-35, a déclaré le 3 mai aux journalistes Patrick M. Shanahan, secrétaire adjoint de la Défense des États-Unis. Selon lui, le travail pourra se poursuivre «sans la Turquie».

La Turquie risque d'être définitivement exclue du programme d'avions de combat américains F-35 si elle décide d'acheter les systèmes russes S-400, a déclaré le 3 mai, lors d'un point-presse, Patrick M. Shanahan, secrétaire adjoint de la Défense des États-Unis.

«Si la Turquie décide qu'elle veut aller plus loin dans sa décision concernant les S-400, nous devrons poursuivre le travail sans la Turquie», a-t-il précisé.

Dans le même temps, il a indiqué que Washington dialoguait toujours avec Ankara afin de trouver une solution.

Fin avril, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le projet d'avions de combat F-35 était voué à l'échec sans la participation de son pays. Mais, selon M. Shanahan, la réalisation du programme est possible même sans Ankara.

«J'ai rencontré la semaine dernière les dirigeants de Lockheed Martin et United Technologies Corporation. Puisque, si nous ne pouvons pas trouver une solution à cette situation, nous devrons mettre en œuvre nos projets en ce qui concerne l'avancement du travail», a-t-il ajouté.

Précédemment, la Turquie avait annoncé qu'elle n'abandonnerait pas l'achat des S-400 russes et que le premier lot de systèmes de défense aérienne serait livré en juillet. En réponse, les États-Unis menacent Ankara de sanctions. Ils ont répété à plusieurs reprises qu'ils pouvaient retarder ou annuler le processus de vente des F-35 à la Turquie, l'un des participants au programme international américain F-35. Ankara a également déclaré à plusieurs reprises que les S-400 ne constituaient pas une menace pour les F-35 américains.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
F-35 Lightning II, S-400, Patrick Shanahan, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook