Ecoutez Radio Sputnik
    Un F-35 (image d'illustration)

    Les USA pourraient suspendre l’entraînement des pilotes turcs sur les F-35 à cause de l’affaire des S-400

    CC BY 2.0 / Heath Cajandig / F-35
    Défense
    URL courte
    739

    Les États-Unis envisageraient de suspendre la formation des pilotes turcs au maniement des chasseurs F-35 suite à la volonté de la Turquie d’acquérir des systèmes antiaériens russes S-400.

    Le Pentagone compterait stopper temporairement la formation des pilotes turcs au pilotage des chasseurs F-35, ont confié à Reuters deux sources anonymes.

    Selon elles, la décision finale n'a toutefois pas encore été prise.

    D’après l'agence, les pilotes turcs sont formés actuellement sur la base aérienne de Luke, en Arizona, et il n'est pas clair s’ils seront obligés de quitter le pays ou de rester sur place jusqu'à ce qu'une décision finale soit prise.

    Auparavant, un représentant du Secrétariat à l'industrie de la Défense turque avait déclaré à Sputnik qu'Ankara attendait l'arrivée de spécialistes russes pour installer des systèmes de défense antiaériens S-400, mais que la date de leur arrivée n'avait pas encore été choisie.

    Le 23 mai, les États-Unis ont averti la Turquie des conséquences «très négatives» qui découleraient de l'achat de systèmes de missiles russes S-400, selon la porte-parole du département d'État, Morgan Ortagus. La chaîne de télévision CNBC avait précédemment annoncé, en se référant à ses sources, que les États-Unis avaient donné deux semaines à la Turquie pour renoncer à l'achat des systèmes antiaériens russes S-400 et que dans le cas contraire la Turquie serait exclue du programme F-35 de Lockheed Martin.

    Réagissant à cette information, le vice-ministre turc des Affaires étrangères, Yavuz Selim Kiran, avait déclaré qu'aucune exigence n'avait été «formulée au niveau officiel» concernant ce propos.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    F-35A, Turquie, S-400
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik