Défense
URL courte
10531
S'abonner

L’US Air Force a annoncé avoir opéré un vol test d’un bombardier B-52H équipé pour la première fois du missile hypersonique dernier-cri AGM-183, écrit le portail The Drive.

Un bombardier américain B-52 a effectué mercredi 12 juin un vol pour analyser les caractéristiques d’un prototype du missile hypersonique AGM-183 installé sous son aile, indique un communiqué de l’US Air Force.

«Le test a permis de rassembler des données sur l'impact de la traînée et des vibrations sur l'arme elle-même et sur l'équipement de transport externe de l'aéronef», ajoute la note.

Il précise que l’avion a décollé depuis la base Edward, en Californie, et que le missile n’avait pas d’ogive réelle. Il est resté fixé à l’avion durant tout le trajet.

Le Pentagone n’a pour le moment révélé aucune photo du missile hypersonique du type ARRW (Air-Launched Rapid Response Weapon) conçu par Lockheed Martin.

En août 2018, le site Defence News a annoncé que l’armée de l’air américaine avait commandé à l’entreprise la conception d’un prototype du missile hypersonique ARRW dans le cadre du contrat qui pourrait s'élever à 480 millions de dollars. La date butoir pour la livraison du missile est 2021.

À la même date doit également être livré un missile hypersonique HCSW (Hypersonic Conventional Strike Weapon) que Lockheed Martin développe suite à un contrat de 928 millions de dollars signé en avril.

Lire aussi:

Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
La Palestine qualifie de «trahison» l'accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abou Dhabi
Tags:
missiles hypersoniques, US Air Force, Lockheed Martin, B-52
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook