Défense
URL courte
10341
S'abonner

Les premières pièces des systèmes de défense antimissile russes S-400 ont été livrées à Ankara vendredi, a annoncé le ministère turc de la Défense.

Les premières pièces des systèmes de défense antimissile russes S-400 ont été livrées à la Turquie vendredi, a annoncé le 12 juillet le ministère turc de la Défense.

​«Le premier groupe de composants a été acheminé vers la base aérienne Murted à Ankara, dans le cadre du contrat sur les systèmes de missiles sol-air S-400», lit-on dans un communiqué du ministère.

La livraison des éléments restants des systèmes sera effectuée en stricte conformité avec les conditions du contrat passé avec la partie turque et dans les délais prévus, a pour sa part déclaré dans un communiqué le ministère russe de la Défense.

Le contrat russo-turc est estimé à plus de 2,1 milliards d'euros. Selon le ministère turc de la Défense nationale, Ankara déploiera les systèmes sur son territoire dès octobre 2019.

Washington a prévenu la Turquie à plusieurs reprises que le contrat conclu avec Moscou pourrait avoir un effet «dévastateur» sur l'achat d'avions de chasse furtifs F-35 à Lockheed Martin. Recep Tayyip Erdogan a également plusieurs fois indiqué qu’il n’avait pas à obtenir de permission de qui que ce soit pour assurer la défense de son pays, soulignant qu’il s’agissait d’«une affaire réglée».

Lire aussi:

«Les vraies élites c’est nous», affirme Didier Raoult
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
Tags:
missile, Russie, S-400, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook