Défense
URL courte
Par
12872
S'abonner

Pourquoi le bateau lance-missiles russe Mytischi de la flotte de la Baltique a vu le jour? Comment a-t-il été construit et quelles sont ses caractéristiques? Dmitri Tsymliakov, l’ingénieur en chef du projet 22800 Karakurt, dont le Mytischi fait partie, a répondu à ces questions en exclusivité pour Sputnik.

La grande nouveauté de la flotte russe, le bateau lance-missiles tête de série Mytischi, présent lors du 9e Salon international de la défense maritime de Saint-Pétersbourg, a eu un grand succès auprès du public. Dans un entretien exclusif à Sputnik, l’ingénieur en chef du projet 22800 Karakurt, dont le Mytischi fait partie, a parlé en détail de la construction de ce bateau.

Contrecarrer les sanctions

Mesurant 67 mètres de long pour 11 de large, le bateau a été élaboré par le bureau principal maritime d’études Almaz et construit par le chantier naval Pella dans des délais très courts, alors que les sanctions antirusses avaient été introduites, a précisé le spécialiste.

«Et, en conséquence, le travail sur les frégates du projet 11356 a été suspendu, les éléments des principales unités de turbines à gaz n’étant pas livrées depuis l’Ukraine. En même temps, le projet 21631 du bureau d’études de Zelenodolsk s’est aussi arrêté, les moteurs étant allemands. Il fallait donc remplir cette niche.»

​En outre, la flotte russe a fait face à un autre défi, a précisé l’interlocuteur de Sputnik. Les bateaux lance-missiles du projet 1234 ont commencé à «vieillir» et leur rénovation était «chère et longue».

Les principales demandes de la flotte russe

La Marine russe a formulé une condition fondamentale aux constructeurs du bateau lance-missiles Mytischi.

«C’était notamment l’utilisation exclusive de produits en série et éprouvés qui raccourciraient au maximum la période du moment de la conception jusqu’à la fin de la construction. On a donc commencé à travailler sur la conception du bateau au début de l’année 2015, et fin 2018, nous avons remis le premier bateau [Mytischi, ndlr]», a raconté Dmitri Tsymliakov.

Caractéristiques des navires

«On a réussi. En fin de compte, on a obtenu tout ce que nous voulions obtenir de ce bateau, toutes les caractéristiques maritimes, celles de vitesse», a ajouté l’ingénieur en chef.

​Les bateaux du projet 22800 Karakurt sont des navires polyvalents qui se distinguent par leurs grandes navigabilité et contrôlabilité. L’arme principale des navires de ce projet est le complexe de tir universel 3S14 prévu pour huit missiles de croisière Kalibr-NK ou Oniks.

​Le bateau Mytischi dispose d’un système de défense anti-aérien AK-630, mais à partir de la commande 253 qui est en cours de construction au chantier naval Pella, les bateaux seront équipés de systèmes antiaériens russes Pantsir-M, a souligné l’interlocuteur de Sputnik.

Salon international de la défense maritime

Le 9e Salon international de la défense maritime s’est déroulé à Saint-Pétersbourg du 10 au 14 juillet. Il a réuni de nombreuses entreprises russes et étrangères dans le secteur de la défense maritime.

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
missile, bateau, flotte, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook