Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    La réponse sans ambages de l’Inde aux mises en garde US contre l’achat d’armes russes

    © Sputnik . Dmitri Vinogradov
    Défense
    URL courte
    311903
    S'abonner

    Alors que Washington met en garde l'Inde et d’autres pays contre l’achat d'équipements militaires susceptibles de contrer les chasseurs F-35, New Delhi non seulement conserve son contrat portant sur la livraison de S-400 russes, mais lorgne aussi vers l’avion de chasse de cinquième génération Su-57.

    David Trachtenberg, sous-secrétaire aux affaires politiques à la Défense, a averti l'Inde et d’autres pays contre l’achat d'équipements militaires susceptibles de menacer les chasseurs F-35.

    «Notre partenariat avec l'Inde en matière de défense est solide et nous cherchons à le renforcer encore», a-t-il déclaré lors de son point de presse du 17 juillet.

    Interrogé sur la possibilité pour les États-Unis de nouer un partenariat majeur en matière de défense avec l'Inde, bien que le pays ait pris la décision d'acheter des systèmes russes S-400, M.Trachtenberg a relayé le point de vue du Pentagone.

    «Je pense que le message que nous envoyons, c’est que nous voulons nous assurer que les autres pays n’achètent pas de matériel conçu pour contrer nos avions sophistiqués de cinquième génération», a-t-il répondu, évoquant le F-35. «L'autre message que nous envoyons, c’est que nous sommes cohérents dans notre approche sur ce sujet.»

    Livraisons d’armes russes à l’Inde

    Le 5 octobre 2018, Moscou et New Delhi ont signé un contrat de 5,4 milliards de dollars prévoyant la livraison de cinq batteries de S-400 Triumph. Les négociations pour l’achat de ces systèmes antiaériens russes étaient en cours depuis de nombreux mois, en dépit des menaces de sanctions américaines en cas de conclusion d'un accord.

    Non seulement les menaces n’ont pas produit l’effet escompté sur New Delhi, mais le chef d’état-major des forces aériennes indiennes Birender Singh Dhanoa a même déclaré dans une interview à Krasnaïa Zvezda que l’Inde serait prête à étudier la possibilité de l’achat de chasseurs Su-57 suite à son intégration dans les rangs de l’armée russe.

    «Nous sommes prêts à étudier son achat après l’avoir vu en action», a-t-il précisé.

    Quant aux S-400, le maréchal a déclaré que ces systèmes «changeaient la donne» car ils «amélioreraient de manière significative les capacités opérationnelles des forces aériennes et de la défense aérienne» de l’Inde.

    Exclusion d’Ankara du programme F-35

    Ces messages interviennent un jour après que le Président Trump a annoncé que les États-Unis ne vendront pas d’avions de combat F-35 à la Turquie après qu'Ankara a acheté le système de défense antimissile S-400 à la Russie.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Un important incendie embrase le porte-avions russe Amiral Kouznetsov, des blessés, dont des militaires - vidéos
    Jean-Michel Aphatie sur Éric Zemmour: «C'est un cochon de la pensée» - vidéo
    Tags:
    Turquie, chasseur, États-Unis, Russie, Inde, livraisons d'armes, armes, armes russes, Su-57 (T-50, PAK-FA), S-400
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik