Ecoutez Radio Sputnik
    Un S-33, sous-marin Tapajo de la Marine brésilienne

    «Le nouveau navire de débarquement péruvien renforcera le potentiel de la Marine du Brésil»

    © Photo. Divulgação/Marinha do Brasil
    Défense
    URL courte
    3148
    S'abonner

    La Marine du Brésil doit recevoir dans les années qui viennent un nouveau navire de débarquement, construit aux chantiers navals du Pérou. Le contrat prévoit d’échanger deux vieux sous-marins brésiliens contre ce nouveau bâtiment de surface. Sputnik s’en est entretenu avec un spécialiste militaire brésilien.

    La semaine dernière, lors d’une visite au Pérou du vice-Président brésilien, Hamilton Mourao, un mémorandum d’intention a été signé sur la coopération entre les Marines du Brésil et du Pérou, et un nouveau navire de débarquement, construit aux chantiers navals du Pérou, remplacera le Garcia D’Avila (G-29), déjà retiré de la Marine brésilienne, a confié à Sputnik Pedro Paulo Rezende, journaliste et expert militaire.

    «Le navire de débarquement Garcia D’Avila est déjà retiré de la Marine et sera remplacé par un nouveau bâtiment de surface qui sera plus universel», a précisé l’interlocuteur de l’agence.

    Et d’ajouter que le vieux bateau devrait être coulé dans les jours à venir.

    «Le nouveau navire de débarquement péruvien renforcera le potentiel de la Marine du Brésil, élargissant le spectre de ses opérations. Il transportera notre infanterie de Marine. À ce jour, cette tâche est déjà remplie chez nous par l’Atlântico et le Bahia», a détaillé le journaliste.

    En amont, un porte-parole de la Marine brésilienne a confirmé à Sputnik l’intention du Brésil de transmettre au Pérou deux sous-marins IKL-209 de type Tupi.

    «Ces sous-marins sont très vieux et leur modernisation demanderait des fonds considérables [80 millions de dollars, ndlr], que le Brésil préfère investir dans le Programme de construction de sous-marins selon une technologie française. Ainsi, nous échangeons deux vieux sous-marins contre un nouveau navire», a résumé l’interlocuteur de Sputnik.

    Au Brésil, les forces armées restent populaires, notamment la Marine. Le programme brésilien de développement de sous-marins PROSUB, mis en place avec la France depuis 2008, est un réel motif de fierté nationale.

    Tags:
    marine, France, Pérou, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik