Ecoutez Radio Sputnik

    Démenti de Moscou: pas de tirs de mortier contre une patrouille russe en Syrie

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    Défense
    URL courte
    1221
    S'abonner

    Les informations selon lesquelles un point de passage à la frontière syrienne a été attaqué depuis la Turquie sont fausses, a assuré la Défense russe. Une explosion a bien eu lieu, mais aucun soldat russe n’a été blessé.

    Le ministère russe de la Défense a démenti l’information sur des tirs de mortier de la Turquie vers le point de passage de Darbasiyah, à la frontière syro-turque.

    Les militaires russes n’ont pas été la cible de tirs en Syrie, a précisé le 29 octobre un porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Cette information avait été diffusée sur les réseaux sociaux et par certains médias qui rapportaient que des militaires turcs avaient tiré en direction du poste de passage au moment où des policiers militaires russes s’y trouvaient.

    Selon le responsable, une explosion a bien eu lieu le 29 octobre près de blindés de la police militaire russe, lors des préparatifs d’une rencontre prévue entre la police militaire et la partie turque, près du point de passage en question. Il s’agit d’un engin explosif non chimique, a précisé le porte-parole.

    Pas de blessés

    Aucun soldat russe n’a été blessé. Les véhicules n’ont pas été touchés. La rencontre avec la partie turque s’est déroulée sans encombre, a souligné le responsable qui a qualifié l’incident de provocation échouée.

    La police militaire russe agit dans le nord de la Syrie en vertu d’un accord conclu à Sotchi entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan. Le document a été signé le 22 octobre sur fond d’escalade dans le nord de la Syrie après le début de l’offensive turque contre les milices kurdes.

    Tags:
    tir au mortier, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik