Défense
URL courte
9727
S'abonner

Les S-400 russes fournis à l’armée turque devraient être mis en service au printemps prochain, après la fin de la formation de spécialistes locaux, a assuré le chef du service fédéral russe FSVTS.

Les systèmes antiaériens russes S-400 livrés à la Turquie entreront en service opérationnel au printemps 2020, a fait savoir le chef du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS), Dmitri Chougaïev.

«Le contrat est mis en œuvre comme prévu. Avant la fin de l’année nous aurons achevé la formation de spécialistes turcs. Au printemps, le système sera mis en service de combat», a annoncé M.Chougaïev en marge du salon Dubai Airshow 2019.

Système S-400
© Sputnik . Service de presse de la région militaire de la Baltique
Auparavant, le Président turc, Recep Tayyip Erdogan avait promis que les systèmes russes seraient opérationnels en avril 2020. Washington avait pour sa part demandé à Ankara de renoncer à l’achat de missiles russes en faveur de complexes américains Patriot, menaçant la Turquie de sanctions.

Technologies russes pour un chasseur turc?

La Russie est également disposée à proposer à la Turquie des technologies nécessaires au développement d’un chasseur de cinquième génération, a déclaré M.Chougaïev aux journalistes.

«Nous sommes en mesure de leur apporter une aide importante», a-t-il assuré.

Selon lui, des «consultations provisoires» à ce sujet ont déjà été engagées entre les deux parties, mais il serait prématuré de parler du début de «négociations concrètes».

Lire aussi:

En Italie, le nombre de décès dus au coronavirus dépasse les 12.000
Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Tags:
chasseur, Recep Tayyip Erdogan, S-400, Turquie, Russie, Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique (FSVTS)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook