Défense
URL courte
121526
S'abonner

À la mi-novembre, un missile Kinjal a été lancé depuis un avion MiG-31K sur une cible située dans un polygone de la République des Komis (Nord), rapportent les médias russes.

Les forces armées russes ont pour la première fois testé un missile hypersonique Kinjal («poignard» en russe) en Arctique, rapportent les médias locaux en citant des sources proches du dossier.

«Les essais se sont déroulés à la mi-novembre. Le missile a été lancé sur une cible terrestre située dans le polygone de Pemboï [République des Komis, ndlr] depuis un avion MiG-31K», a fait savoir une source au sein de l’industrie militaire russe.

Selon une autre source, le missile a atteint une vitesse de Mach 10 (10 fois la vitesse du son).

Missile hypersonique dernier cri

Capables de voler et manœuvrer à une vitesse de 12.240 km/h, les missiles hypersoniques Kinjal peuvent frapper porte-avions, destroyers et croiseurs ennemis.

En août dernier, des avions MiG-31K munis de missiles Kinjal ont pour la première fois participé à un défilé aérien lors du concours international Aviadarts 2019.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Aviadarts 2019, armes hypersoniques, Arctique, Russie, MiG-31K, Kinjal (missile air-air hypersonique)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook