Défense
URL courte
4537
S'abonner

Après avoir lancé «avec succès» un nouveau missile balistique non nucléaire de portée moyenne depuis une rampe de lancement terrestre, le Pentagone a relayé sur Twitter la vidéo de ce test. La séquence a été filmée sur la base aérienne de Vandenberg, en Californie.

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a publié sur son compte Twitter le premier test d'un missile balistique non nucléaire de portée moyenne, un type d’armes auparavant interdit par le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

«Le Strategic Capabilities Office (Bureau des capacités stratégique, ndlr.) a testé avec succès un prototype de missile balistique conventionnel lancé depuis le sol. Félicitations à l'équipe conjointe du gouvernement et de l'industrie pour être passée du concept au lancement en l’espace de neuf mois!», a écrit Mark Esper.

​Le nouveau missile a été testé jeudi 12 décembre à la base aérienne de Vandenberg, en Californie. Il a été tiré depuis une rampe de lancement terrestre.

Un missile de type Tomahawk déjà testé

En août dernier, le Pentagone avait annoncé avoir essayé un missile de croisière de moyenne portée de type Tomahawk, interdit auparavant par le FNI.

Signé en 1987 et visant à démanteler les missiles à portée intermédiaire (de 500 à 5.500 kilomètres) des États-Unis et de l'URSS, le traité FNI (Forces nucléaires intermédiaires) a été rompu unilatéralement par Washington le 2 août 2019. La Russie a en réponse également suspendu sa participation à ce traité.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), missile, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook