Défense
URL courte
3422712
S'abonner

Des ingénieurs russes continuent leur travaux de mise au point des armes hypersoniques afin que leur vitesse dépasse celle de Mach 10, a fait savoir le ministère russe de la Défense.

La vitesse actuelle des armes hypersoniques russes pourra être augmentée dans le futur, a raconté Alexeï Krivoruchko, vice-ministre russe de la Défense au journal Krasnaïa Zvezda.

Test du système hypersonique Avangard
© Sputnik . The Ministry of Defence of the Russian Federation

«Nous développons de nouveaux armements hypersoniques qui peuvent être lancés depuis l’air (missile Kinjal) ainsi que depuis le sol et la mer (missile Zirkon). Nous continuons à travailler sur des technologies prioritaires qui doivent permettre l’augmentation de leur vitesse (pour dépasser une vitesse de Mach 10), leur portée et leur précision», a-t-il déclaré.

Le seul pays à posséder l’arme hypersonique

Le 24 décembre, au cours d’une réunion de responsables du ministère russe de la Défense, Vladimir Poutine a indiqué que la Russie était le seul pays à posséder l’arme hypersonique de portée intercontinentale.

À la mi-novembre, les forces armées russes ont testé pour la première fois un missile Kinjal capable de voler et manœuvrer à une vitesse de Mach (12.240 km/h) pour frapper porte-avions, destroyers et croiseurs ennemis.

Quant au missile de croisière hypersonique Zircon pouvant se déplacer à la vitesse de Mach 9, Vladimir Poutine a fait comprendre le 24 décembre qu’il pouvait également être basé au sol.

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Tags:
défense, Russie, Vladimir Poutine, Tsirkon (missile), Kinjal (missile air-air hypersonique)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook