Défense
URL courte
1510627
S'abonner

L’Inde a dévoilé son missile pouvant détruire un satellite en orbite basse. Élaboré dans le cadre de la Mission Shakti, l’engin avait été testé avec succès en mars 2019.

Le missile antisatellite indien ASAT a été pour la première fois présenté au public lors du défilé militaire qui a eu lieu le 26 janvier à New Delhi à l’occasion de la fête nationale du Jour de la République.

Les premiers essais du missile, élaboré dans le cadre de la Mission Shakti, ont été réalisés en mars 2019. Le projectile est parvenu à abattre sa cible, un satellite situé à une altitude de 300 kilomètres, trois minutes après son lancement.

Jusqu’à présent, seuls trois pays possédaient des armes antisatellites, à savoir la Russie, les États-Unis et la Chine. Selon le Premier ministre indien Narendra Modi, il s’agit d’un événement historique pour son pays, qui rejoint ainsi «les superpuissances de l’espace».

Il a tenu à souligner que l’arme antisatellite développée par l’Inde «n’était dirigée contre aucun pays».

Lire aussi:

À deux doigts de la mort: une nouvelle vidéo choc de violences policières publiée par Mediapart
Trump réagit à la fracture du pied de Biden
Un contrôleur de tram poignardé pour avoir demandé à des filles de porter un masque
L’embargo chinois se renforce contre l’Australie, «chien de garde des États-Unis», selon Pékin
Tags:
Narendra Modi, ASAT (missile), armes, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook