Défense
URL courte
4717817
S'abonner

Les États-Unis doivent combler leur retard actuel par rapport à la Russie et la Chine en matière d’armes hypersoniques, selon un mémo signé par le secrétaire par intérim de l’US Navy.

Les forces armées des États-Unis doivent s’assurer la suprématie dans le développement et la possession de l’arme hypersonique, a déclaré le secrétaire par intérim de la Marine américaine Thomas Modly dans un mémo cité par le site Breaking Defence.

Pour illustrer le retard actuel des États-Unis en la matière par rapport à la Russie et la Chine, il a évoqué le lancement du premier satellite artificiel de la Terre réalisé par l’Union soviétique en 1957.

«Ce rappel du passé doit raffermir notre compréhension du fait que les importantes avancées technologiques, telles que l’arme hypersonique, sont susceptibles de déstabiliser la sécurité globale et de créer une menace pour notre nation», a indiqué M.Modly.

Toujours d’après lui, après le lancement du sputnik soviétique, les États-Unis ont «augmenté les dépenses de recherche et développement à 3,6% du PIB», ce qui a permis de créer trois générations de missiles balistiques intercontinentaux dans un délai de cinq ans.

Armes hypersoniques en service de l’armée russe

Fin décembre dernier, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé la mise en service du premier régiment opérationnel équipé de systèmes hypersoniques Avangard.

Auparavant, Vladimir Poutine avait fait savoir que les troupes russes étaient d’ores et déjà dotées de missiles hypersoniques Kinjal.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
Tags:
US Navy, Kinjal (missile air-air hypersonique), armes hypersoniques, États-Unis, Russie, Avangard (bloc hypersonique)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook