Défense
URL courte
151336
S'abonner

L’avionneur russe Tupolev a annoncé avoir pour la première fois testé en vol la version modernisée du bombardier lourd stratégique Tu-160M, qui sera doté d’un plus large éventail d’armes et de nouveaux moteurs.

Le bombardier lourd supersonique modernisé Tupolev Tu-160M capable de porter des armes nucléaires a effectué son premier vol d’essai ce dimanche 2 février à Kazan, a annoncé le groupe aéronautique Tupolev.

«Le 2 février 2020, le premier vol du premier bombardier lance-missiles profondément modernisé Tu-160M, conçu sur la base du Tu-160, s’est déroulé sur l’aérodrome de l’usine aéronautique Gorbounov de Kazan, une filiale du groupe Tupolev», a indiqué l’avionneur dans un communiqué.

L’avion supersonique, qui est resté dans les airs pendant 34 minutes, a atteint 1.500 mètres d’altitude, selon le communiqué.

«L’équipage a testé les nouveaux systèmes et équipements installés pendant la modernisation de l’appareil. Selon les pilotes, le vol s’est déroulé sans incident, les systèmes et équipements ont fonctionné sans problèmes», d’après le groupe.

Le Tu-160 qui a pris les airs ce 2 février a été transféré des ateliers de l’usine de Kazan à son centre des essais en vol fin novembre.

Quoi de neuf?

La version modernisée de l’appareil, qui était jusqu’à très récemment appelée Tu-160M2, est dotée de nouveaux systèmes de navigation et de pilotage, selon Tupolev.

Les ingénieurs du groupe l’ont également équipé de nouveaux systèmes de communication et de contrôle, d’un nouveau radar et de nouveaux moyens de guerre électronique.

Un spécialiste de l'usine aéronautique de Kazan teste les équipements électroniques d'un Tu-160
© Sputnik . Maksim Bogodvid
Un spécialiste de l'usine aéronautique de Kazan teste les équipements électroniques d'un Tu-160

Selon les médias, l’armée russe a l’intention de moderniser les 16 Tu-160 qui sont actuellement en service. En plus, en 2018, le ministère russe de la Défense et Tupolev ont signé un contrat sur la livraison du premier lot de 10 nouveaux Tu-160M. Le ministère avait précédemment évoqué des projets de commander 50 Tu-160M.

Le 25 novembre, le PDG de Tupolev, Alexandre Konioukhov, cité par les médias, a annoncé que le premier avion Tu-160M serait remis à l’armée en 2021.

En apparence, les avions modernisés ressemblent à leur prédécesseur, mais leur potentiel de combat devrait considérablement augmenter. Il serait notamment prévu d’élargir leur éventail d’armes et de les doter de nouveaux moteurs qui augmenteront leur rayon d’action de 1.000 km, d’après les médias.

Tu-160, Cygne blanc ou Blackjack

Conçu pendant les années 1970-1980, le Tupolev Tu-160 est un bombardier supersonique à géométrie variable destiné à détruire des sites ennemis stratégiques par des armes conventionnelles et nucléaires. Selon le site officiel de Tupolev, c’est le plus grand avion supersonique militaire du monde et le plus grand avion à géométrie variable. Le Tu-160 a battu 44 records du monde.

En Russie, il est surnommé Cygne blanc pour sa puissance et sa grâce, alors que l’Otan lui a attribué le code Blackjack.

D'une masse au décollage allant jusqu'à 275 tonnes, le Tu-160 a une vitesse maximale de plus de 2.000 km/h et peut porter jusqu'à 40 tonnes d'armements: bombes non guidées ou guidées (y compris nucléaires), missiles de croisière stratégiques Kh-55 ou missiles aérobalistiques Kh-15. Son autonomie de vol varie entre 10.000 et 16.000 km en fonction des charges de combat.

Les Forces aérospatiales russes ont utilisé les Tu-160 lors de l'opération antiterroriste contre Daech* en Syrie. Les bombardiers y ont pour la première fois largué des bombes guidées KAB-500 et tiré des missiles à guidage laser Kh-29L ainsi que des missiles balistiques de précision Kh-101.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Tags:
Usine aéronautique de Kazan, Russie, avions militaires, modernisation, Tu-160
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook