Défense
URL courte
7300
S'abonner

Une deuxième patrouille de la route stratégique M4 dans le gouvernorat syrien d’Alep a été réalisée conjointement par des militaires russes et turcs. Le trajet a de nouveau été raccourci pour assurer la sécurité des soldats en raison d’éventuelles provocations terroristes.

Des militaires russes et turcs ont patrouillé ensemble pour la deuxième fois, le 23 mars, la route M4 en Syrie qui relie les villes d’Alep et de Lattaquié, a fait savoir à la presse le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Afin d’assurer la sécurité [de la patrouille, ndlr], la longueur de son itinéraire a été raccourcie», est-il précisé.

La Turquie s’est engagée à neutraliser dans un proche avenir les groupes extrémistes qui empêchent les patrouilles d’accomplir leur mission sur cet axe stratégique, a également indiqué le Centre à l’issue de l’opération.

Le trajet de la première patrouille conjointe, réalisée à la mi-mars sur un tronçon de la route M4 dans le gouvernorat d’Idlib, avait également été réduit à cause des provocations prévues par des groupes radicaux qui échappent au contrôle de la Turquie. La partie turque s’était alors vu accorder un temps supplémentaire pour neutraliser les groupes terroristes et assurer la sécurité des patrouilles.

Accord Moscou-Ankara

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont annoncé le 5 mars à l’issue d’une rencontre à Moscou un cessez-le-feu dans la zone d’Idlib à partir du 6 mars. En outre, ils se sont entendus sur la présence sur le terrain de forces turques supplémentaires, sur concertation avec la Russie, ainsi que sur l’organisation à partir du 15 mars de patrouilles conjointes sur un tronçon de la route M4. Celles-ci ont pour objectif de garantir une circulation sécurisée de civils sur cette route stratégique et d’éviter la reprise du conflit militaire dans la région.

Lire aussi:

Rivotril: «euthanasie hors-cadre» ou «ne pas laisser souffrir quelqu’un pleinement conscient»?
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Tags:
patrouille, Syrie, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook