Défense
URL courte
17953
S'abonner

Six mois après le premier forum économique Russie-Afrique, Moscou prépare sa première livraison de bâtiments de guerre à un pays d’Afrique subsaharienne, indique le communiqué de l’agence russe chargé des exportations du complexe militaro-industriel.

Pour la première fois en 20 ans, la Russie  mène à son terme un contrat militaire d'exportations de bateaux de guerre signé avec un pays d’Afrique subsaharienne. La phase de réalisation a déjà commencé, indique le communiqué de Rosoboronexport, agence russe chargé des exportations du complexe militaro-industriel, publié sur son site le 10 avril.

«Le contrat conclu par Rosoboronexport était le premier au cours des 20 dernières années concernant la livraison de produits finalisés de forces navales de fabrication russe à l'Afrique subsaharienne. Il s'agit là d'un succès incontestable dans le domaine du développement de la coopération militaro-technique avec les pays d’une région stratégiquement importante pour la Russie», a déclaré le directeur général de l’agence, Alexandre Mikheev.

Il s’agit des livraisons de BK-10 qui, selon M.Mikheev, «surpasse tous ses concurrents les plus proches du marché mondial en matière de portée, d'amphibie et de puissance de feu.»

Fruit d’un sommet historique

Le directeur général de l’agence indique que c’est le sommet Russie-Afrique qui a servi de tremplin à la coopération militaire russo-africaine.

«Le forum économique Russie-Afrique qui s’est déroulé à Sotchi en octobre 2019 [les 23 et 24, ndlr] a donné un puissant élan à la croissance de notre coopération et à sa transition vers un nouveau niveau qualitatif», a-t-il expliqué.

À cette occasion, Vladimir Poutine a souligné la priorité mise sur la collaboration militaire avec des partenaires africains. Le sommet, qui avait réuni tous les chefs d’État de l’ensemble du continent africain ainsi que les dirigeants des plus grandes organisations et associations du continent, est la première rencontre de ce niveau entre la Russie et l’Afrique.

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
complexe militaro-industriel, livraisons d'armes, Afrique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook