Défense
URL courte
28378
S'abonner

L’Otan restera une alliance nucléaire tant que l’arme nucléaire existera sur Terre afin d’assurer la paix et la liberté, a déclaré le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg.

Bien que le nouveau coronavirus représente l’un des plus importants défis auxquels le monde a fait face depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, cela ne veut pas dire que les autres problèmes ont disparu, écrit le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg dans une tribune pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Selon lui, parmi les menaces les plus graves qui pèsent aujourd’hui sur la sécurité internationale figurent le terrorisme, les régimes autoritaires qui défient la démocratie, la propagation d’armes nucléaires dans les pays tels que la Corée du Nord et la «politique agressive» menée par la Russie, qui investit d’importants moyens dans sa puissance militaire, et notamment dans son arsenal nucléaire.

Pour sa part, l’Alliance atlantique continue d’œuvrer pour dénucléariser la planète, insiste M.Stoltenberg: ainsi, depuis la fin de la «guerre froide», l’Otan a réduit de 90% le volume de ses moyens nucléaires déployés en Europe, rappelle-t-il.

Pour un monde «libre d’armes nucléaires»

L’Otan est une union de pays démocratiques qui veulent «défendre leurs valeurs» et aspirent à créer un monde «libre d’armes nucléaires». Pourtant, cet objectif est encore loin d’être atteint, déplore le secrétaire général de l’Alliance.

«Le monde dans lequel la Russie, la Chine et d’autres pays possèdent des armes nucléaires, et l’Otan non, serait un monde peu sûr. C’est pourquoi les alliés sont convenus que l’Otan restera une alliance nucléaire tant que l’arme nucléaire existera, afin de garantir la paix et la liberté», conclut M.Stoltenberg.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
Russie, Corée du Nord, armes nucléaires, OTAN, Jens Stoltenberg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook