Défense
URL courte
2220210
S'abonner

Lorsque d’autres pays auront élaboré leur arme hypersonique, la Russie se sera très probablement dotée d'un moyen d’y faire face, estime Vladimir Poutine.

S’exprimant sur le potentiel militaire de son pays à l’occasion du Jour de la Russie, célébré le 12 juin, Vladimir Poutine a récemment rappelé que l’armée russe non seulement possédait une arme hypersonique mais pourrait à l’avenir se protéger de ce type d'armement.

«Je l’ai toujours dit et je le dis encore une fois: les grandes puissances militaires auront ce type d’arme que la Russie possède actuellement. Je parle de l’arme hypersonique. Mais depuis 2018, personne ne s’en est dotée. Elle [l’arme hypersonique, ndlr] apparaîtra. Mais je pense que nous pourrons surprendre nos partenaires car il est fort possible que lorsqu’ils auront ce type d’arme nous aurons déjà un moyen de lutter contre», a indiqué Vladimir Poutine dans une interview dont un passage a été repris par l’émission Vesti Nedeli sur la chaîne Rossiya 1.

Le Président a précisé qu’aujourd’hui, personne ne pouvait intercepter une arme hypersonique.

«Il s’agit d’une vitesse telle qu’il n’est pas possible de l’intercepter. C’est pourquoi notre situation actuelle est unique», a-t-il ajouté.

Les armes hypersoniques russes

En mars 2018, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie avait créé le système hypersonique Avangard, capable d'effectuer des vols intercontinentaux dans les couches denses de l'atmosphère à plus de Mach 20.

Les missiles en question peuvent porter des charges conventionnelles ou nucléaires. Selon le Président, l'ogive du système Avangard progresse vers sa cible «comme une boule de feu» dont la température à la surface atteint 1.600 à 2.000°C.

En décembre dernier, Vladimir Poutine a également annoncé que les troupes russes étaient d’ores et déjà dotées de missiles hypersoniques Kinjal et de systèmes laser Peresvet. En outre, un premier régiment était en train d’être armé du système de missiles Avangard.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
Avangard (bloc hypersonique), armes hypersoniques, Russie, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook