Défense
URL courte
14551
S'abonner

Le Conseil national de sécurité du Japon a pris la décision de ne pas déployer de système de défense antimissile de fabrication américaine, a annoncé le 25 juin le ministre de la Défense Taro Kono, selon l’agence Kyodo News. Il a présenté ses «profondes excuses».

Le Japon a confirmé avoir abandonné son plan de déploiement du système de défense antimissile terrestre Aegis Ashore, rapporte l’agence Kyodo News.

«Le Conseil national de sécurité a discuté du sujet et il est arrivé à la conclusion que le déploiement d'Aegis Ashore […] devait être annulé», a déclaré le 25 juin le ministre de la Défense Taro Kono lors d'une réunion du Parti libéral-démocrate du Premier ministre Shinzo Abe.

«Profondes excuses»

M.Kono a présenté ses «profondes excuses».

Il a également reconnu la difficulté qu’il y avait à choisir des sites alternatifs pour les deux batteries Aegis Ashore.

Le ministre a aussi souligné que le développement par Pékin et Pyongyang de nouveaux missiles balistiques difficiles à intercepter impose au Japon de «réfléchir à ce qu’il peut faire pour répondre à de telles menaces à moyen et long terme».

Renforcer les défenses contre la Corée du Nord

Le Japon avait décidé d'installer deux batteries Aegis Ashore en 2017 pour renforcer ses défenses contre la Corée du Nord.

L'une devait être installée dans la préfecture d'Akita (nord), l'autre dans celle de Yamaguchi (ouest).

Cependant la facture finale du programme risquait d'enfler démesurément, car face aux craintes des riverains le gouvernement s'était engagé à ce que les propulseurs des missiles d'interception ne puissent pas retomber sur des zones d'habitations.

Tenir cette promesse aurait nécessité une mise à jour technologique coûteuse et chronophage, avait justifié M.Kono en annonçant mi-juin la suspension du projet.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
La Chine assure qu'une pneumonie inconnue «beaucoup» plus mortelle que le Covid-19 se propage au Kazakhstan
Un garçon de 14 ans incarcéré pour le viol d’une quadragénaire à Dunkerque
Tags:
États-Unis, défense antimissile, défense, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook